Origine des patronymes PDF Imprimer E-mail

Dans la plupart des civilisations antiques, un seul nom servait à désigner les individus.  Ce nom restait attaché à la personne de sa naissance jusqu’à son décès, sans être héréditaire.

L’origine de l’usage des noms de famille ou patronyme revient aux chinois selon une coutume vieille de plus de 5000 ans, qui voulait qu’un chinois portait trois noms : un patronyme, un prénom et un nom de génération.
Dans le monde occidental, avant le Moyen Âge, seuls les Romains utilisaient un système de trois noms : le prénom, le gentilice (nom du groupe de familles) et le cognonem (surnom, devenu nom de famille). Cependant, les gens du peuple ne portaient en général que deux noms : le prénom et le cognonem.

Les invasions barbares du Ve siècle détruisirent l'Empire romain d'Occident et ont  fait disparaître le système à trois noms.

Les populations adoptèrent dès lors la coutume des vainqueurs, qui était la leur avant l'arrivée des Romains. Il ne portent désormais qu'un nom individuel, qui ne se transmet pas d'une génération à l'autre. Ce système va perdurer jusqu'au Xe siècle.
Les noms individuels ou prénoms sont attachés aux personnes qui les portent.  Ils disparaissent à leur mort sans être transmis à qui que se soit.

C'est au Xe siècle que le processus de création des noms de famille s'amorce. Face aux problèmes engendrés par un trop grand nombre d'homonymes, le nom individuel est peu à peu accompagné par un surnom.  Avec l'usage, ce surnom tend à devenir héréditaire.  Ce phénomène se rencontre d'abord parmi les familles nobles, puis s'élargit à l'ensemble de la population à partir du XIIe siècle.

Un long processus de fixation des noms de famille s'amorce.
Pour se reconnaître et s’identifier, le peuple mentionnait en premier lieu sa profession ou son métier suivi de son nom individuel ou d’usage.  Il n’y a qu’un pas à faire pour penser que le métier devint le patronyme de beaucoup d’individus et que le nom individuel devint le prénom.
En plus des métiers, et pour mieux s’identifier, s’ajoutent les noms de lieux, les pseudonymes, les sobriquets, le physique, les saints pour ne citer que ceux-là. Ce phénomène est donc très élaboré.  L’on peut croire, que les noms existants sont liés aux origines de la population, formée par les colonisations, les invasions et l'immigration. Chacun a apporté avec lui sa propre langue et donc ses propres noms, la plupart d’entre eux ayant une signification précise.

En France, le pouvoir politique s'intéresse à la question et réglemente progressivement l'existence des noms de famille. En 1474, Louis XI interdit de changer de nom sans une autorisation royale. En 1539, François Ier promulgue l'ordonnance de Villers-Cotterêt. Celle-ci rend obligatoire la tenue de registres d'état civil. Cette tâche est confiée aux curés, le Clergé constituant la seule « administration » présente dans tout le royaume.  En fait, la décision royale officialise et généralise une pratique déjà en usage depuis plus d’un siècle, principalement dans les villes et la noblesse.

Lorsque le Canada est découvert et après la fondation de la ville de Québec, la tenue des registres civils selon la Loi de l’époque qui était celle de la France, fut confiée aux missionnaires catholiques qui devaient tenir ceux des naissances, mariages et décès des habitants.  Le premier débuta à Québec en 1616.  Quant aux non-catholiques, huguenots et autres, les registres débutèrent beaucoup plus tard soit vers 1765.

Pour le patronyme Mercier, il a été possible de retracer des archives jusqu’à 1530.  L’on pourrait croire qu’il y aurait eu plusieurs souches du patronyme Mercier, soit autant qu’il ait pu exister de métiers dit «marchand» au moment de l’introduction des divers décrets promulgués en France progressivement depuis le Xe siècle jusqu’à 1474.


Sources :
Histoire des anciennes corporations d’arts et métiers et des confréries
Revue l’Ancêtre, Société de généalogie de Québec
Dictionnaire historique des institutions, mœurs et coutumes de la France

http://en.wikipedia.org/wiki/Family_name

http://genealogy.about.com/library/surnames/m/bl_name-MERCIER.htm

 

Association des Mercier de l'Amérique du Nord © 2012, Tous droit réservés
Webmestre de l'AMAN
Intégrateur web: Ekwago Webdesign